Pourquoi la CFE-CGC a signé l’accord d’intéressement ?

pdfSignature d’un accord d’intéressement

1°) Le seuil de déclenchement

Le résultat cumulé des fonds de gestion des institutions de retraites complémentaires (RCFGIRC), hors résultat financier lié à des opérations non récurrentes et hors résultat exceptionnel, doit être excédentaire.

ET

Un résultat net combiné Assurance de Personnes (ADP) ≥ 20 millions d’€ en 2017.
Un résultat net combiné Assurance de Personnes (ADP) ≥ 35 millions d’€ en 2018.
Un résultat net combiné Assurance de Personnes (ADP) ≥ 45 millions d’€ en 2019.

2°) Les éléments de calcul

Un coefficient de performance (T1)

Rapport entre le résultat net combiné ADP et le chiffre d’affaires combiné ADP. Ce critère est un indicateur de la croissance durable dans la mesure où le résultat dégagé par l’entreprise lui permet de renforcer ses fonds propres, garants de sa solidité.

Un coefficient de productivité ADP (T2)

La productivité en ADP est représentée par le rapport entre les frais généraux en ADP et le total des cotisations encaissées. Ce critère est un indicateur de maîtrise des frais de fonctionnement en ADP et une condition pour préserver les fonds propres et assurer la compétitivité de l’offre.

Un coefficient de productivité retraite (T3)

La productivité en retraite est représentée par le niveau de réalisation des différents objectifs fixés par les fédérations dans le cadre du Contrat d’Objectifs et de Moyens (COM) pour l’année de référence. Ce critère est une condition pour répondre aux attentes des fédérations dans le cadre du plan d’économie des régimes de retraites complémentaires.

Un coefficient d’absentéisme (T4)

L’absentéisme est déterminé par le taux d’absentéisme maladie (hors longue maladie, maternité, accident de travail et maladie professionnelle) pour l’ensemble de l’Association de Moyens KLESIA sur une année considérée.